La citation du jour

Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche



25 décembre 2010

Non, la Land-Rover n'a pas collaboré.

En écrivant l'article sur la projection du film "un Taxi pour Tobrouk" dans la Grande Mer de Sable le 13 Novembre 2010, j'ai colporté une rumeur infâme, à l'insu de mon plein gré.
Je cite l'article en question
"Au programme, comme prévu, « Un Taxi pour Tobrouk », qui donnent lieu aux commentaires peu flatteurs sur les Land-Rover qui s’ensablent dans 3 centimètres de sable. Nos super connaisseurs ont reconnu que la voiture allemande est en fait un Land Rover série 1 maquillé pour les besoins du film. Françouse Gross Filou."

Jacques S. a immédiatement réagi en rétablissant la vérité historique et sans me provoquer en duel, comme l'aurait voulu l'honneur des Land-Rover.
La question est de savoir à qui profite le crime : Hic Facit Quid Prodest. 
C'est sûrement un coup des Yakusas, les gangsters japonais, grassement stipendiés par la firme Toyota.

Voici la contribution éclairée de Jacques :

A propos du film (que j'apprécie aussi beaucoup), j'ai peur que vos amis n'aient fait une légère erreur. Le véhicule qui donne son nom au film (et au livre) est bien un engin allemand d'époque, et non "un Land Rover série 1 maquillé pour les besoins du film". Je m'étais intéressé à la question il y a déjà un certain temps, et je vous donne les détails en PJ. D'ailleurs, quel boulot le maquillage n'aurait-il pas représenté !
On peut donc en déduire que les "commentaires peu flatteurs" à propos des Land Rover ne sont pas justifiés, et que les Franzosen ne sont pas si Gross Filous que ça.
 

 Contrairement à une légende tenace, il ne s'agit pas d'une Land Rover série I "bricolée" pour les besoins du film, mais d'un authentique véhicule allemand dont la production a débutée dès 1935 sous de multiples versions. Selon la terminologie de l'armée, on trouve des mPKW, sPKW, Kfz 12, Kfz 15, sPKW II, correspondant chacun à un type particulier (2, 4 ou même 6 roues motrices , 4 roues directrices, aménagements divers, etc.). La plupart seront produits par Krupp, quelques-uns par Horsch (qui deviendra Auto Union, puis Audi), et peut-être même par l'usine autrichienne Steyr.

En l'occurence, notre "taxi" ressemble beaucoup à un KfZ 15, proche du modèle ci-dessus. C'est une version "Afrique", reconnaissable au condenseur sur le capot destiné à récupérer l'eau du radiateur, éventuellement  pour les besoins des passagers !

Où et comment l'engin a-t-il été retrouvé pour les besoins du film, mystère. Mais à la date du tournage, il devait subsister un certain nombre de véhicules de l'Afrika Korps en Afrique du Nord, surtout en Tunisie.

Pour l'anecdote, une version a même été dotée de roues de secours montées en roues d'appui "folles" destinées à aider au passage  de crêtes.



Sur cet exemplaire Flak, marqué de l'insigne de l'Afrika Korps, les roues d'appui sont démontées.


Merci Jacques d'avoir réhabilité l'honneur des Land-Rover. Au fait, qu'est ce que tu as comme voiture ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire